De la création d'une propriété viticole...

Il est très rare, pour ne pas dire unique, d’assister à notre époque à la création d’une propriété viticole qui s’inscrive dans la durée :
- complanter plus de 100 hectares de vignes,
- créer de toutes pièces plus de 1 000 m² de chais semi enterrés,
- démonter un hôtel particulier de XIX ème siècle pour le rebâtir dans la campagne languedocienne,
- faire en dix ans de Puech-Haut une référence en Languedoc,
- convaincre plus de cent peintres et sculpteurs de mettre leur talent au service de Puech-Haut pour constituer une collection de barriques peintes unique au monde.

Tout cela n’est pas banal...

Il y a une interaction entre le terroir, le climat et les cépages. L’homme, par la culture et la vinification, ne fait que révéler ce que la nature produit.

Le terroir 

Château Puech-Haut occupe 170 hectares dont 100 hectares de vignes à Saint-Drézéry, petit village à 15 km au nord-est de Montpellier, sur les premiers contreforts des Cévennes.
En provençal, un «puech» désigne une petite colline (ou mont), un «puech-haut» étant une colline plus haute que les autres.
Grâce à cette situation, la pente assure un bon drainage des parcelles de vignes. Le sol argilo-calcaire est constitué de gros galets apportés par le Rhône au Quaternaire.

Le climat 

De type méditerranéen, très favorable à la culture de la vigne.
Nos parcelles, à flanc de coteaux, sont protégées des excès de température par la Méditerranée toute proche et par le Mistral, le vent du nord omniprésent dans notre région.

Les cépages 

Un choix très sélectif des cépages les mieux adaptés au terroir, c’est à dire au sol et au climat, nous a amenés à sélectionner :
- la Syrah, qui représente 60 % de notre encépagement en vigne rouge, apporte au vin concentration, couleur et structure tannique,
- le Grenache, qui représente 25 % de notre encépagement en rouge, apporte gras, rondeur et puissance,
- les autres cépages sont le Mourvèdre, le Carignan et le Cinsault.

Les cépages blancs sont : Roussane, Marsanne et Grenache blanc.

La culture 

Une agriculture raisonnée.
Planté en grande densité, 6.000 pieds à l’hectare, le vignoble est labouré régulièrement pour aérer la terre, éviter le ravinement des sols et empêcher l’herbe de trop pousser (pas de désherbant chimique).
Vendanges en vert fin  juillet pour ne laisser que huit grappes par pied.
Rognage et effeuillage pour bien aérer les grappes.
Vendanges manuelles à parfaite maturité. Les vendanges à Château Puech-Haut durent près de deux mois : les Roussane ouvrent le ban vers le 10 septembre, les Mourvèdre le ferment début novembre.

La vinification 

Les raisins ramassés manuellement sont éraflés, triés, foulés et encuvés, cépages séparés, en cuves de bois. Un strict contrôle de température, une vinification et une macération longue (3 à 4 semaines) précèdent un élevage en barriques de 18 mois.
Les raisins blancs sont ramassés en cagettes, refroidis à 10 ° et pressés en pressoir pneumatique ; leur fermentation en barriques saura leur apporter toute la typicité.

L’assemblage 

C’est un art. Il commence à la sélection de la parcelle, son adéquation avec le cépage.
Le maître de chais, dès la vendange, sélectionne les meilleures parcelles, les meilleurs raisins, adapte la vinification à son choix : éraflage du raisin ou égrappage, foulage ou grains entiers, température de vinification, durée de la fermentation, de la macération… plus de vingt critères différents pour la vinification que seules l’expérience et la connaissance du terroir du maître de chais, ainsi qu’une remise en cause permanente, lui permettent d’élaborer les différents crus qui composent notre gamme.
Les critères d’élevage ne sont pas moins contraignants : choix de la barrique, des bois, de la chauffe, bois neuf ou barriques d’un vin, élevage sur lies ou soutirage, durée de l’élevage. Le maître de chais, accompagné des œnologues et du propriétaire, déguste régulièrement les vins en tonneaux.
Le jour de l’assemblage, les échantillons sont dégustés de nouveau, notés, puis les essais d’assemblages menés par notre œnologue conseil, Michel Rolland qui, par touches successives, dessine les différents crus.
Les divers assemblages sont servis au cours d’un repas pris en commun et les commentaires de dégustation permettent d’arrêter le choix définitif.
Nous élaborons :
- deux cuvées principales en vin rouge : le Tête de Cuvée et le Prestige,
- deux cuvées en  vin blanc : le Tête de Cuvée et le Prestige,
- une cuvée en rosé : le Prestige.

Les vins non sélectionnés pour l’appellation Château Puech-Haut entrent dans la gamme Complices de Puech-Haut.